Company Logo

Sprachauswahl

Login Form

Son origine

Histoire du Collie

Angleterre, Ecosse – pays d’origine et La Mecque de nos Collies à poil court et à poil long

Nos Collies sont originaires des collines parfois montagneuses d’Ecosse avec leurs hauts marais. Une contrée au climat plutôt humide, frais et souvent aussi très rude avec des températures diurnes de 5 degrés en moyenne. Le collie est une réponse aux demandes de cet environnement. L’essentiel n’était pas son aspect extérieur, mais à quoi il pouvait servir. On connaissait le chien-guide, le chien de rabattage, le limier, le lévrier et le chien de protection des troupeaux. Le Collie avait pour mission de garder infatigablement son troupeau de moutons, jour et nuit, par tous les temps et toutes les saisons. Il était alors le compagnon indispensable du berger. Le Collie est dès lors un chien plein d’énergie, d’une grande intelligence, endurant à la course et doté d’une bonne dose de méfiance, mais sans agressivité. Pas un chien de protection, un chien de travail, l’apparence n’étant pas primordiale. Il était un compagnion constant du troupeau, et il est d’une fidélité irréprochable envers ceux auxquels il s’est attaché. Il n’est pas un servant inconditionnel, et s’il aime sa famille, il n’en perd jamais pour autant sa propre personnalité.
 

Le Collie représente sans doute l’une des plus anciennes races de chiens: on peut retracer son histoire jusqu’au 16ème siècle. L’origine du Collie en tant que rasse est sujette à des interprétations très diverses dans la littérature. On ne sait toujours pas si ce furent de multiples croisements entre lévriers, Barzoï, Gorden et Irish Setter avant 1800 qui menèrent aux chiens de garde typiques. Même l’origine de la désignation reste dans l’ombre. Cal en anglosaxon signifie noir. Le nom "Colly", pour une robe noire, peut-être la couleur originale de l’élevage, a sans doute servi de base pour la dénomination ultérieure, „Colley“, resp. Collie. Une autre version rapproche le nom aux moutons à tête noire que ce chien avait à garder. Dès 1808, on trouve parallèlement les expressions "Colley" et "Collie" dans les livres. En 1859, la première exposition de chiens eut lieu en Angleterre. En 1861, un Mr. Siviter exposa un Collie du nom de "Jeho". En 1871, furent exposés à Birmingham Old Mec, un mâle noir-brun et Old Cockie, un mâle jaune-blanc. Old Cockie est considéré comme l’ancêtre de tous les Collies. Avec "Champion Christopher", Old Cockie eut alors une influence déterminante sur l’élevage des Collies en Angleterre.

En 1873, le Prince de Galles fonda en Grande Bretagne le Kennel-Club. Le 24 juin 1881, le Kennel-Club établissait le premier standard de race pour les Collies à poil long. Autout de 1900, le Collie était de plus en plus élevé aussi bien comme chien de travail que comme chien de présentation. Par la suite, il apparut de plus en plus, dans les variétés de couleurs zibeline (sable), tricolore et bleu-merle, dans les grandes expositions. La reine Victoria elle-aussi se laissa impressionner par le travail, les aptitudes et l’aspect des Collies, et les introduisit à la Cour. Un véritable boom s’ensuivit. Les éleveurs se mirent à développer constamment la race; on commença à exporter ces beaux chiens, et une marche triomphale autour du monde débuta. Nos bergers écossais se firent une excellente réputation pendant la première guerre mondiale comme chiens sanitaires et chiens messagers. Mais cela mena à une compétition acharnée avec le berger allemand qui fut introduit de plus en plus dans les théatres d’opération après avoir été entrainé dans ce but à l’élevage, si bien qu’il supplanta finalement le Collie comme chien de travail. Ainsi, les éleveurs se concentrèrent plus sur l’aspect extérieur du Collie, en vue particulièrement des expositions toujours plus nombreuses. Le Collie y gagna en popularité. C’est un chien d’une grande beauté, un chien fier, et aucune partie du corps n’est en disproportion avec son aspect général. Ici s’allient force, action et élégance, sans lourdeur, sans agressivité, mais avec un certain brio et aussi une conscience du devoir. Son aspect extérieur s’est sensiblement modifié ces dernières années, et on n’imagine guère le Collie avec sa robe de poils actuelle gardant des moutons dans les hautes terres écossaises. Depuis le boom de Lassie, son efficience et sa force de nerfs sont sans doute passés un peu à l’arrière-plan par rapport à sa beauté et sa qualité.

 

Dès 1874 et en 1877, le Collie à poil court figurait déjà dans la "Smooth-Collie-class". La chienne "Sharp" accompagnait toujours la reine Victoria. L’ensemble de la stature de ce chien est immédiatement visible, c’est le Collie pur. Le poil court et la peau fine, du type du chien de pharaons d’aujourd’hui, on l’élevait et l’utilisait comme chien de rabattage, de travail et de surveillance doté d’un bon flair. En 1881, le Collie à poil court obtint son premier standard de rasse. Ses descendants actuels sont en général sûrs d’eux-mêmes et possèdent des nerfs robustes. Grâce aux superbes qualités toujours conservées chez la plupart de ces chiens, le Collie à poil court est aujourd’hui un excellent chien de famille.

 

 

 

FaLang translation system by Faboba



Powered by Joomla!®. Designed by: joomla templates hottest actors Valid XHTML and CSS.